La Madine

13 juin 2010

Une quinzaine de personnes a pris son courage et son vélo à deux mains ce dimanche matin.
La première sortie de ce genre, organisée par l'association. nous a emmenés en Meuse pour un périple de vingt kilomètres autour du Lac de la Madine. Le ciel, mi-figue mi-raisin, a finalement laissé la place a quelques belles éclaircies.
 

Le Lac de la Madine situé dans le "Parc Naturel Régional de Lorraine", au pied des côtes de Meuse, couvre une superficie de 1100 hectares.
Bordé de chemins praticables en vélo, à pied ou à cheval, le lac offre un joli parcours à pratiquer seul ou en famille.
La verdure, l'eau calme du lac, les petits villages alentour, incitent à la détente et au repos.


Trois quarts d'heure de route en voiture, nous amènent a la base de Heudicourt. Là nous déchargeons les vélos et nous nous mettons en selle, direction Nonsard. Beaucoup de ces vélos n'ont pas vu l'air libre depuis longtemps, et la mise en route est quelque peu laborieuse. Quelques réglages sont nécessaires,mais même Raymonde qui n'a jamais pratiqué la bicyclette, s'élance sans se poser de question.

Haut de page
 

 

Le parcours, assez facile, est accessible à tous. Mais l'entrée du village de Montsec nous réserve une petite côte qui laisse à nos mollets sous-entraînés, tout loisir de s'exprimer.



Haut de page
 

Arrivés en haut de la côte, pendant que certains allaient se rafraîchir au café, d'autres, plus courageux, se sont attaqués à la côte de la Butte de Montsec. Environ un kilomètre de montée nous amène à 377m d'altitude, devant un monument américain commémorant les offensives menées par l'armée américaine sur le saillant de Saint-Mihiel (à environ quinze kilomètres à l'ouest de Montsec) lors de la Première Guerre mondiale.

Le monument offre un point de vue panoramique sur la région. On y voit le Lac de la Madine, mais aussi la plaine de la Woëvre , les côtes de Meuse, etc...



Haut de page
 

La descente depuis le monument, est beaucoup plus facile et offre quelques bonnes sensations.
Après un verre bien rafraîchissant et bien mérité, nous reprenons la route pour terminer le circuit.
En passant nous avons pu apercevoir un nid de cigognes, non loin de Buxières-sous-les-Côtes. Le nid est occupé régulièrement depuis plusieurs années.




Nous voilà revenus au point de départ. Quatre personnes nous y attendent avec le pique-nique. Les tables sont dressées au bord de l'eau et le repas, bien garni, est pris dans la bonne humeur générale.
Quelques personnes (des femmes) se permettent de faire trempette, mais l'eau est tout de même un peu fraîche.



Haut de page
 

 

 

Après le pique-nique, nous avons décidé de remonter sur nos vélos pour visiter l' exposition de voitures anciennes et de motos, qui se tenait à la base de Nonsard. Les mécaniques brillaient sous le soleil et certains moteurs faisant entendre leur ronronnement, ne demandaient qu'à s'exprimer. Près des stands nous avons eu la surprise de rencontrer Rémy Bricka, l'homme orchestre, venu pousser la chansonnette au milieu de la foule.
De retour près des voitures, nous avons rangé nos vélos et sommes rentrés chez nous avec une bonne trentaine de kilomètres dans les jambes. A quand la prochaine ballade cycliste ?

Haut de page