xx

Bûle de sapins

11/01/ 2009



La septième édition de la bûle de sapins rappelle en de nombreux points celle de 2003, la première. Temps ensoleillé, un peu de neige, température de saison, ...


Vers 15h00 nous nous retrouvons près de la stèle de l'éclipse. Le soleil dispense un peu de chaleur bienvenue. La nuit, la température a été glaciale (-12° C). Il reste un peu de neige dans les champs. Pas de vent, temps sec, terrain gelé, les conditions sont idéales pour faire un bon feu.

La bûle prend rapidement forme. Le "barnum" est monté dans la foulée, deux voitures sont placées de façon à éviter les courants d'air sous le chapiteau. Quelques tables, une bouteille de gaz avec un réchaud viennent compléter l'installation.
Les femmes peuvent maintenant prendre le relais pour préparer le chocolat chaud et les gâteaux, sans oublier le vin chaud spécial "Alismancia", dont la recette est jalousement gardée secrète.

Haut de page
 


 

Vers 17h30, Pierre procède à la mise à feu. La bûle s'embrase rapidement, les flammes montant droit vers le ciel clair. Les sapins bien secs,(il n'a ni plu ni neigé depuis plusieurs jours), crépitent et envoient de grandes gerbes d'étincelles. La chaleur devient vite insupportable a proximité du brasier.
Entre-temps, les spectateurs groupés près du "barnum" se réchauffent avec les boissons chaudes et goûtent les gâteaux.

La nuit est tombée. La température a chuté de plusieurs degrés, passant allègrement sous la barre des 0° C. Le public se rapproche du feu pour chercher un peu de chaleur. Les enfants, s'amusent à jeter des brindilles dans le feu, se faisant quelques fois rappeler à l'ordre quand ils s'approchent un peu trop des flammes.



 

Peu après 18h00, un nouvel invité s'annonce.
La lune s'est levée au-dessus du bois de Napatant et vient contempler le spectacle.

Peut-être veut-elle profiter de la chaleur que dispense notre feu dans l'air glacé de cette soirée de janvier ?


Haut de page