bule
Cinquième édition de la bûle de sapins
 

14 janvier

2007

Elle est là,
Tapie dans l'ombre,
Couchée dans un lit d'épines,
Elle sommeille,
Attend son heure.

Un homme approche,
Un oeil brille dans la nuit,
Des branches craquent,
Des flammes surgissent,
La bête se réveille !

Soudain elle bondit !
Sa langue happe les étoiles,
Sa gueule vomit des étincelles.
Son corps s'agite, se contorsionne
L'ogre dévore la nuit.

Des hommes s'approchent,
Fascinés par les lueurs dansantes.
Des sapins sont offerts,
Le brasier les avale,
Avec des crépitements de joie.

La bête est repue,
Les enfants n'ont plus peur,
Près d'elle, ils trouvent la chaleur.
Le monstre se calme,
Doucement il s'endort. 

Pier Ö Mann


Haut de page